Lectures du moment

Où l'on parle de ces objets pleins de papier, avec des écritures et parfois des dessins dessus
Avatar du membre
Nicknackpadiwak
Messages : 536
Enregistré le : 29 janv. 2019 07:37
A remercié : 636 fois
A été remercié : 541 fois

Re: Lectures du moment

Message par Nicknackpadiwak » 03 oct. 2020 18:10

Image

Je viens de terminer la trilogie écrite par Phillip Pullman
Sachant que ce n'est pas spécialement mon genre de littérature, car j'ai beaucoup de réserve à me lancer dans des sagas qui s'étalent sur des milliers et milliers de pages, j'ai vraiment kiffé.

J'ai beaucoup aimé le tome 1 : Fluide à lire et vraiment dépaysant. Le fait de faire un monde proche du notre, mais bien différent, avec des références connus (Oxford, des gitans, l'Antartique, le Texas, voire des sorcières), mais en les décalant (les ours polaires qui parlent et portent des armures) fonctionne terriblement. De plus, les personnages sont très bien croqués et fascinent avec en tête de file une très attachante Lyra. Le récit est plein de piège et de fausses pistes et s'amuse, dès qu'on croit avoir compris où on allait, à changer de direction pour notre plus grand plaisir.
Le truc en plus : les daemons, soit la personnalité des personnages mais qui serait incarnée en un animal qui change d'aspect selon les situations.

J'ai adoré le tome 2 qui bouscule totalement ce qui avait été dit dans le 1, mélange toutes les cartes et relance le jeu en prenant des risques (apparition d'un nouveau personnage principal, absence totale de Iorek Byrnison l'ours polaire en armure), tout en agrandissant le cadre avec des mondes parallèles et un couteau magique qui permet d'ouvrir des portes entres ces univers et en ouvrant des pistes de reflétions sur l'origine de la Vie ou la Religion.
Le truc en plus : les Spectres que j'ai vu comme une métaphore du passage à l’âge adulte avec la perte de l'insouciance de l'enfance.

J'ai été plus réservé sur le tome 3 qui s'embrouille avec cette guerre contre Dieu et qui a du mal à raccorder toutes les histoires (les Spectres sont oubliés en cours de route) ou les terminer (à l'image de ce prêtre assassin qui poursuit Mary sur tout le roman, mais disparaît en 2 pages, sans l'avoir rencontrée).
Par contre, il faut avouer que ce tome est très sombre, beaucoup de personnages n'y survivent pas et on est loin d'un grand happy-end, ce qui me plait toujours un peu, cela me gonfle lorsque les héros finissent tous l’aventure.

Bref, mis à part une fin pas à la hauteur, j'ai pris mon pied à voyager en compagnie de cette œuvre marquante.

Répondre