Lectures du moment

Où l'on parle de ces objets pleins de papier, avec des écritures et parfois des dessins dessus
OmarKhayyam
Messages : 114
Enregistré le : 28 janv. 2019 23:59
A remercié : 89 fois
A été remercié : 95 fois

Re: Lectures du moment

Message par OmarKhayyam » 17 avr. 2019 14:18

Complètement ! C'est un vrai plaisir pour moi de découvrir de nouveaux univers, c'est extrêmement stimulant et agréable.

Avatar du membre
Antofisherb
Messages : 62
Enregistré le : 29 janv. 2019 09:29
A remercié : 76 fois
A été remercié : 44 fois

Re: Lectures du moment

Message par Antofisherb » 05 mai 2019 14:18

J'ai terminé La horde du contrevent d'Alain Damasio hier, au bout de 3 mois de lecture, et vu la réputation du bouquin j'avoue avoir été un peu déçu.

En fait c'est compliqué de déterminer mon appréciation de ce livre, qui résume finalement assez bien mon rapport à la lecture en général. Mon avis rejoint pas mal un statut sur SensCritique que j'ai lu sur la fiche du film^^ : "Un bon bouquin au final même si la moitié des personnages fait de la figuration et que le style est parfois un peu lourd".

Parce que le plus gros défaut pour moi ce sont les personnages : au final sur les 23 de départ, on en connaît à peine 10, et encore tous n'ont pas un style d'écriture différent (personnellement, et je me trompe peut-être, je n'ai vu de style différent que pour Caracole et Golgoth, le reste pour moi c'était du pareil au même). Et puis, l'auteur profite à peine de prendre le point de vue d'un personnage pour vraiment aller au fond de sa pensée : à part à quelques moments, la plupart du temps le point de vue d'un personnage sert surtout à décrire les actions d'un autre, d'autant plus que passé les symboles, dès qu'un dialogue nait c'est très compliqué de déterminer entre qui et qui il a lieu. Surtout que Caracole est un des personnages les plus importants du bouquin, représentant le style d'écriture principal de l'auteur et sans doute celui auquel il se sent le plus proche, hors je n'ai pas du tout apprécié ce personnage, son caractère fait que ce serait probablement quelqu'un que je ne pourrais pas supporter s'il existait.

Aussi, j'admets avoir trouvé le style parfois lourd, un peu m'as-tu-vu, néanmoins la prouesse est d'avoir rendu la lecture très fluide et agréable, et j'ai beau avoir mis trois mois à le lire, ce n'est pas un livre que je considère comme "difficile".

Pour l'histoire, le côté exploration est assez passionnant même si pas forcément facile à se le représenter parfois (ça reste un monde très abstrait), mais les défauts concernant les personnages font que j'ai eu du mal à ne pas ressentir de la frustration et de la lassitude face à leur quête et leur obstination, et autant dire que je n'ai que rarement été ému du sort des membres de la Horde.

J'en sors un peu déçu donc, néanmoins ça reste un bon livre au style totalement unique, et une belle expérience.

Des gens ici l'ont lu j'imagine ? :)

Avatar du membre
Altaïr
Messages : 419
Enregistré le : 29 janv. 2019 17:55
A remercié : 425 fois
A été remercié : 382 fois

Re: Lectures du moment

Message par Altaïr » 06 mai 2019 08:50

Moi je l'avais dévoré en 3 jours, c'est un livre que j'aime profondément. La beauté de l'univers et de la langue m'ont complètement emportée - il n'y a guère que Jaworski à pouvoir rivaliser avec Damasio à mon avis actuellement, côté auteurs français.

Je peux comprendre tes réserves - il y a un côté "exercice de style" derrière la horde du contrevent, qui peut sembler un peu froid et manquer de spontanéité. J'avoue que comme ça fait quelques petites années, je n'ai pas un souvenir très clair de ce que j'avais pensé des personnages - individuellement. Je garde cette image du groupe, vraiment, fait de personnages tous très différents et complémentaires, et de la manière dont ils traversent les épreuves, en bloc. Et Caracole est clairement à part (marrant que tu y voies la voix de l'auteur ? pour moi c'était plutôt le scribe ?).

Le personnage qui m'a le plus marquée au final c'est le décor, complètement fascinant - Le vent, omniprésent et tangible, et toutes ses étrangetés qu'on découvre petit à petit, et qui sont décrites de manières effectivement très abstraites, mais très sensorielles.



Si tu es tellement sensible aux personnages, peut-être que Jaworski est plus fait pour toi ? As-tu lu "gagner la guerre" ?

Avatar du membre
Antofisherb
Messages : 62
Enregistré le : 29 janv. 2019 09:29
A remercié : 76 fois
A été remercié : 44 fois

Re: Lectures du moment

Message par Antofisherb » 06 mai 2019 12:54

Oui pour Caracole tu as raison Sov correspond mieux au point de vue de l'auteur, mais je voulais dire que la manière de Caracole de s'exprimer était la plus proche du style du reste du roman, à constamment déployer du vocabulaire et jeu sur les mots.

Sinon je ne connais pas du tout Jaworski et rien lu de lui, alors je note ça dans un coin merci :)

Avatar du membre
Altaïr
Messages : 419
Enregistré le : 29 janv. 2019 17:55
A remercié : 425 fois
A été remercié : 382 fois

Re: Lectures du moment

Message par Altaïr » 06 mai 2019 13:43

Antofisherb a écrit :
06 mai 2019 12:54
Oui pour Caracole tu as raison Sov correspond mieux au point de vue de l'auteur, mais je voulais dire que la manière de Caracole de s'exprimer était la plus proche du style du reste du roman, à constamment déployer du vocabulaire et jeu sur les mots.

Sinon je ne connais pas du tout Jaworski et rien lu de lui, alors je note ça dans un coin merci :)
c'est de la fantasy française extrêmement littéraire, réaliste et originale, c'est le point commun avec Damasio. Et Gagner la guerre est devenu un classique pour longtemps je pense. Mais la comparaison s'arrête à peu près là.

Le style est assez différent. Il y a beaucoup plus de panache et d'humour chez Jaworski. J'adore Gagner la guerre et son héros amoral et flamboyant, et son recueil de nouvelles Janua Vera, bourré de belles idées et très poétique par moment.. J'accroche moins à sa dernière série de romans, "même pas mort" et les suivants, mais ça reste hyper intéressant: ces romans ressemblent au premier abord à de la fantasy parce qu'ils sont racontés par un personnage qui croit en la magie, mais en fait on finit par comprendre que c'est en fait un roman historique super documenté qui se passe en Gaulle. Le principe est top, c'est hyper bien écrit, par contre c'est... un peu lent à mon goût :)

Image


Dans un style plus facile à lire (mais tout de même très très bien écrit), et toujours en fantasy française, je kiffe grave la série de la Passe-miroir, de Christelle Davos. Là on lorgne plus du côté de Harry Potter et des studios Ghiblis, question univers.

Image

Avatar du membre
Gizmo
Messages : 74
Enregistré le : 29 janv. 2019 07:56
A remercié : 70 fois
A été remercié : 126 fois

Re: Lectures du moment

Message par Gizmo » 07 mai 2019 11:38

Merci des conseil Altaïr !
J'avais lu aussi La Horde du Contrevent, je garde un souvenir très fort de cet univers métaphorique et des nombreuses idées métatextuelles que développait Alain Damasio, rendant la lecture très ludique. J'étais par contre nettement moins fan des séquences d'action parfois un peu longuettes et répétitives. Mais ayant lu très peu de fantaisie, c'est un roman que je recommanderais.

J'entame le premier tome de l'Assassin Royal de mon côté, j'avoue que j'appréhende un peu de me lancer dans une saga aussi gigantesque mais je tente l'expérience ! :)
"Les gens de gauche me trouvent trop à droite, les gens de droite me trouvent trop de gauche."
L. Ruquier

Avatar du membre
Manew
Messages : 177
Enregistré le : 30 janv. 2019 07:01
A remercié : 142 fois
A été remercié : 172 fois

Re: Lectures du moment

Message par Manew » 07 mai 2019 14:11

Profite bien de l'assassin royal, j'ai vraiment adoré ! Enfin je n'ai lu que le premier cycle car je suis une grosse flemmasse, mais ce que j'en ai lu j'ai kiffé, malgré quelques passages assez en dessous du niveau général de la saga.

Il faudrait que je me lance dans la suite mais je n'ai pas la foi hahaha.

Avatar du membre
Altaïr
Messages : 419
Enregistré le : 29 janv. 2019 17:55
A remercié : 425 fois
A été remercié : 382 fois

Re: Lectures du moment

Message par Altaïr » 10 mai 2019 15:43

Balak vient de tweeter ceci...

:pleur4:


Avatar du membre
Manew
Messages : 177
Enregistré le : 30 janv. 2019 07:01
A remercié : 142 fois
A été remercié : 172 fois

Re: Lectures du moment

Message par Manew » 10 mai 2019 20:40

Outch ça pique !

Avatar du membre
elpiolito
Roi du terrier
Messages : 467
Enregistré le : 29 janv. 2019 09:38
A remercié : 329 fois
A été remercié : 571 fois

Re: Lectures du moment

Message par elpiolito » 14 juin 2019 10:26

Dans mes lectures dernièrement, j'ai continué les Annales du disque monde de Pratchett avec le tome 4, Mortimer

Image

4ème tome qui se concentre cette fois sur la Mort. Il cherche un apprenti et c'est le jeune Morty qui est recruté. Ce dernier va se retrouver à devoir gérer des choses plus grandes que lui pendant que la Mort prend du bon temps.

La Mort était l'un des personnages qui m'avait le plus plu dans les 3 précédents tomes. Avoir un des tomes qui lui est plus ou moins consacré s'annonçait intéressant tant le personnage avait matière. De ce côté, le tome ne déçoit pas, la dépression de la Mort est absolument bien traitée et il est assez magique de ce côté là.
Le reste de l'histoire autour de l'apprenti n'est pas en reste avec quelque chose de construit et solide : Pratchett ne se repose pas sur l'idée de départ et c'est bien.

Par contre, j'ai deux problèmes avec ce tome :
  • L'histoire de l'apprenti, si je lui reconnais des qualités, ne m'a pas intéressée.
  • Le style Pratchett me saoule au bout de 50 pages. J'avais déjà ressenti ça après la lecture des 3 premiers que j'avais enchaîné assez rapidement mais ça se confirme ici : c'est drôle, c'est bien écrit, tout ça mais c'est tout le temps. Ce sont des jeux de mots, des apartés systématiques pour la moindre chose et, si c'est rigolo les premières pages, ça me gonfle assez vite.


Bref, si je reconnais au livre des qualités, il confirme que je vais passer mon tour sur les suivants.
Pas assez de nazis adeptes des sciences occultes

Avatar du membre
Marie-Louise
Maire de Série-All
Messages : 1039
Enregistré le : 29 janv. 2019 22:42
A remercié : 982 fois
A été remercié : 670 fois

Re: Lectures du moment

Message par Marie-Louise » 14 juin 2019 11:11

elpiolito a écrit :
14 juin 2019 10:26
Ce dernier va se retrouver à devoir gérer des choses plus grandes que lui pendant que la Mort prend du bon temps.
Mdr on dirait ma boss avec moi. :hehe:

Avatar du membre
Altaïr
Messages : 419
Enregistré le : 29 janv. 2019 17:55
A remercié : 425 fois
A été remercié : 382 fois

Re: Lectures du moment

Message par Altaïr » 14 juin 2019 17:14

Marie-Louise a écrit :
14 juin 2019 11:11
elpiolito a écrit :
14 juin 2019 10:26
Ce dernier va se retrouver à devoir gérer des choses plus grandes que lui pendant que la Mort prend du bon temps.
Mdr on dirait ma boss avec moi. :hehe:
Tu as commencé un nouveau job ?



Sinon Terry Pratchett, ça m'est toujours tombé des mains... c'est foisonnant mais je ne rentre pas dans son univers. (Mal ?)heureusement, mon mari est un grand fan et il a dû me résumer à peu près tous les tomes, ça me fait gagner du temps :)

Avatar du membre
Gizmo
Messages : 74
Enregistré le : 29 janv. 2019 07:56
A remercié : 70 fois
A été remercié : 126 fois

Re: Lectures du moment

Message par Gizmo » 17 juin 2019 10:22

Pratchett, un peu comme Gaiman, je me suis forcé à les lire pour tenter de comprendre l'attrait qu'ils suscitaient, mais j'ai vraiment du mal...

Sinon, terminé depuis un moment L'Assassin Royal Tome 1, mais j'avais oublié de poster un avis ici.

Image

L'Assassin Royal et moi, c'est une histoire compliquée. Ce sont des amis qui me rebattent les oreilles avec, puis mes collègues, puis même certains personnages kosstiques de ce forum. J'ai enfin décidé de plonger dedans, même si le genre de l'heroic fantasy en littérature ne m'intéresse absolument pas. Alterner la lecture avec le visionnage de la dernière saison de GoT et la frénésie autour n'a pas aidé à m'impliquer dans les premiers chapitres, d'autant plus que je désespérais un peu à l'idée de devoir me lancer dans une saga de 13 tomes. Pourtant le style est vraiment chouette, l'écriture est ciselée, jamais trop ampoulée ni à prendre le lecteur par la main. J'étais un peu sceptique sur les perpétuels va-et-vient de la narration, Fritz narrateur (et donc plus âgé) cumulant parfois un peu trop les effets d'annonce sur les rebondissements à venir ("C'était la dernière fois que je le voyais", "Je ne savais pas alors que j'en paierai le prix cher", "Mais j'étais alors trop naïf pour comprendre le piège qu'on me tendait"). Je ne suis pas non plus particulièrement client des archétypes du genre, que ce soit le pouvoir ancestral qui dévore son possesseur de l'intérieur (avec là aussi son lot d'annonces parfois un peu agaçantes), ou bien les Marcheurs Bl... Pardon, les "forgisés" qui encerclent le Royaume. Bref, sur une bonne moitié du livre, je peinais un peu à trouver de l'intérêt au-delà du style de l'auteure.
Heureusement, une fois que toutes les briques de l'édifice sont posées, ce premier tome passe enfin à la vitesse supérieure avec la première mission de Fritz et le début des intrigues de Cour. Rien de bien sensationnel (en gros, les méchants supposés sont bien méchants, et les gentils supposés sont bien gentils), mais le roman gagne soudainement en densité et en intensité. Loin d'être pour l'instant un incontournable, j'ai passé un bon moment, et me suis procuré le tome 2 !


Sinon, j'ai aussi lu Meursault Contre-Enquête de Kamel Daoud

Image

Le concept est malin (le frère de l'Arabe tué dans L'étranger d'Albert Camus décide d'inverser les rôles en racontant l'histoire de la victime du meurtre, et non du meurtrier) et l'écriture de toute beauté. Là où L'étranger était un roman de la résignation et d'une certaine forme de nihilisme, Kamel Daoud prend le parti de la révolte et de la haine. Certaines idées fonctionnent bien (le meurtre est plus ou moins légitime en fonction du jour auquel il est commis), mais ma lecture de Camus remonte malheureusement un peu trop pour que je puisse cerner tous les parallèles entre les deux oeuvres. Et c'est là malheureusement la limite de l'ouvrage, qui singe trop son modèle pour vraiment réussir à s'en détacher (il me semble avoir lu à l'époque de sa sortie que les 2 livres avaient le même nombre de mots). Dommage, car c'est finalement lorsqu'il dépasse sa construction en miroirs que Kamel Daoud parvient à donner un peu de corps au récit (la "romance" entre l'universitaire venant étudier le roman de Camus et le narrateur). Une petite déception.
"Les gens de gauche me trouvent trop à droite, les gens de droite me trouvent trop de gauche."
L. Ruquier

Avatar du membre
Marie-Louise
Maire de Série-All
Messages : 1039
Enregistré le : 29 janv. 2019 22:42
A remercié : 982 fois
A été remercié : 670 fois

Re: Lectures du moment

Message par Marie-Louise » 17 juin 2019 10:45

Altaïr a écrit :
14 juin 2019 17:14
Tu as commencé un nouveau job ?
Haha non justement, c'est plutôt (en partie) pour ça que je cherche à me barrer ! :mrgreen:

Avatar du membre
Koss
Messages : 675
Enregistré le : 29 janv. 2019 09:58
A remercié : 649 fois
A été remercié : 676 fois

Re: Lectures du moment

Message par Koss » 20 juin 2019 16:48

j'ai passé un bon moment, et me suis procuré le tome 2 !
Spoiler
Show

Image

Image

Joel Dicker me fascine assez. Tous ces livres parlent des États-Unis qu'il décrit en long en large et en travers, avec la vérité de quelqu'un... qui n'y a jamais été. A chaque fois c'est la même chose où il décrit avec grande précision un pays complètement fantasmé, une espèce de vision de carte postale faite de drive-in et de apple pie. Celui-là n'échappe pas à la règle avec quelques beaux passages.

Il se rattrape un peu sur l'enquête, là où son précédent ouvrage se fourvoyait complètement. Malheureusement, cette fois, Joel n'a pas assez de cartouche pour remplir toutes les pages. Alors il digresse sur 3 histoires parallèles dont absolument aucune n'est intéressante et qui prennent une ampleur de plus en plus importante au fur et à mesure du livre. Résultat : tout est noyé dans un espèce de de fatras génant, où les défauts de son écriture ressorte immédiatement, notamment son incapacité totale à écrire les personnages féminins.

Ca se lit vite,ça s'oublie aussitôt. Comme un burger chez MacDo.

10/20

Avatar du membre
Koss
Messages : 675
Enregistré le : 29 janv. 2019 09:58
A remercié : 649 fois
A été remercié : 676 fois

Re: Lectures du moment

Message par Koss » 02 juil. 2019 10:45

Je pensais que cela ne se terminerait jamais, mais si Kirkman vient - à la surprise générale - de mettre fin à The Walking Dead :

https://www.newsarama.com/45841-the-wal ... ilers.html

Avatar du membre
Marie-Louise
Maire de Série-All
Messages : 1039
Enregistré le : 29 janv. 2019 22:42
A remercié : 982 fois
A été remercié : 670 fois

Re: Lectures du moment

Message par Marie-Louise » 02 juil. 2019 11:30

Prions pour que cela incite les showrunners à mettre également un terme à la série...

Avatar du membre
Gizmo
Messages : 74
Enregistré le : 29 janv. 2019 07:56
A remercié : 70 fois
A été remercié : 126 fois

Re: Lectures du moment

Message par Gizmo » 18 juil. 2019 18:46

Image

L'Assassin Royal, tome 2 de Robin Hobb
Un petit paradoxe m'habite autour de ce tome.
Il est à la fois assez plaisant dans sa capacité à endurcir les fondations de l'univers instaurées dans le premier tome et à approfondir la psyché de son héros ; mais il est aussi sacrément frustrant, tant l'intrigue ne semble finalement quasiment pas avoir avancé par rapport à la fin du premier tome. Le problème vient surtout des antagonistes du récit qui restent très faibles : Royal est méchant et continue de faire des plans de méchant sans que personne n'y fasse rien, les Forgisés sont bestiaux et continuent d'avancer aux portes du royaume (toute ressemblance...) en tuant tout sur leur passage. C'est malheureusement un peu faiblard, ce qui rend les péripéties assez mécaniques par rapport au tome 1 (on a ici encore une attaque de Forgisés et un empoisonnement, répartis sensiblement aux mêmes moments de l'intrigue).
Ce n'est donc pas déplaisant, toujours bien écrit et la galerie des alliés de Fitz est assez attachante (Oeil de nuit, Burich, Umbre). Mais je peine encore un peu à voir un intérêt démesuré dans cette saga...
6/10


Image

L'âme du Mal de Maxime Chattam
Tous les six mois je tente un nouvel auteur à succès de polar/roman policier pour essayer d'élargir mon horizon et de ressentir le délicieux frisson d'une lecture qui nous agrippe jusque dans les dernières pages. L'âme du Mal, malgré ses quelques 600 pages, se lit vite, très vite. Le style est tellement pauvre, les dialogues tellement clichés qu'on en vient à les survoler d'un oeil en attendant que les personnages cessent de ré-expliquer de long en large ce que nous savons déjà, ou bien - et c'est encore pire - de développer sans aucun artifice toutes la documentation que l'auteur a amassé sur la question du profilage. A plusieurs reprises dans le roman, des collègues policiers expliquent en détails des choses qu'ils connaissent vraisemblablement déjà.
Sur le fond, c'est pas bien mieux. Outre l'écriture du personnage féminin (intelligente, désirable, mais fragile quand même faut pas déconner :( ), du héros (beau mec solitaire avec des déductions magiques qui lui valent l'admiration de tout le monde), des autres flics (surprise : il y a un gros qui mange des donuts !!), du tueur (un fou pervers qui collectionne les membres coupés car il a au fond de l'oeil l'étincelle de LAM du mââââl), il faut composer avec une intrigue post-it, se basant uniquement sur le plus vieux cliché du roman policier (vous savez, ce cliché auquel vous pensez à la page 200 en vous disant "Roh mais non, il oserait pas quand même !"). Au moins je me suis bien amusé.
2/10


Image

Le jour d'avant de Sorj Chalandon
Sorj Chalandon est un auteur talentueux et ce roman sur la condition minière offre quelques très beaux passages (une plaidoirie très finalement écrite) perdus dans une intrigue qui tente un peu trop de choses à la fois. Entre le récit historique, le roman judiciaire, la chronique sociale, le polar, le roman à twist, on peut saluer le talent de l'auteur, véritable équilibriste entre les genres qui parvient habilement à retomber sur ses pieds au fil du récit, malgré un rythme parfois trop inégal.
7/10
"Les gens de gauche me trouvent trop à droite, les gens de droite me trouvent trop de gauche."
L. Ruquier

Avatar du membre
Koss
Messages : 675
Enregistré le : 29 janv. 2019 09:58
A remercié : 649 fois
A été remercié : 676 fois

Re: Lectures du moment

Message par Koss » 19 juil. 2019 10:46

Pour l'assassin royal, je pense que le problème vient de la division des tomes en 2, à partir du tome 2 justement.
Du coup, les tomes 2, 4, 7 (même si c'est un de mes préférés), 9 et 11 sont plus lent que leur seconde partie respective.

Après, il y a dans l'Assassin Royal, c'est retranscription d'un quotidien quasiment au jour le jour, où chaque micro événement d'une vie prenne une ampleur considérable sur le moment, puis est très vite effacé par le temps qui passe. Et ça, je trouve ça très beau.

Avatar du membre
elpiolito
Roi du terrier
Messages : 467
Enregistré le : 29 janv. 2019 09:38
A remercié : 329 fois
A été remercié : 571 fois

Re: Lectures du moment

Message par elpiolito » 09 août 2019 11:19

Point Zéro, Antoine Tracqui

Image

On est dans un futur proche (bon, ok, ça se passe en 2018 mais c'était écrit avant donc futur proche quand même). Le mystérieux Kendall Kjölsrud (ce n'est pas un meuble Ikéa), grand patron de la K2 industries (sorte de Dassault puissance 100000000) et homme le plus riche du monde fait appel à Caleb McKay et son équipe de sauveteur de l'extrême pour une mission en antarctique. Suite au détachement d'un iceberg, un mystérieux artefact est apparu via image satellite là bas et Kjölsrud veut aller explorer au plus vite. Pendant ce temps, un grand ponte russe décide lui aussi d'aller en antarctique.

C'est super bien. C'est un bon gros page turner, mélange de Thriller, de SF et d'espionnage qui bouffe un peu à tout les râteliers mais qui le fait admirablement bien. Les personnages sont souvent à la limite de la caricatures (voir carrément au delà), avec des capacités hors norme et une chatte monstrueuse mais malgré tout attachant. C'est de l'action quasi non stop avec des péripéties toutes plus improbables les unes que les autres mais extrêmement bien ficelée pour se laisser complètement happer.

D'ailleurs, toute la trame générale est bien pensée : au démarrage, impossible de vraiment savoir comment ça va se terminer et toutes les implications (au contraire de certains autres du même genre). L'auteur s'est également amusé à combler des "trous de l'Histoire" avec son intrigue : il propose des explications à la disparition d'un scientifique sous Mussolini, à des accidents nucléaires, à des opérations secrètes aux Etats-Unis, etc. qui ajoutent un petit côté réaliste à l'histoire.

Bref, typiquement le genre de bouquin plaisir coupable, complètement jouissif et non prise de tête.

Et puis il y a un nazi et Valdimir Poutine qui viennent faire les guests, forcément bon signe (surtout Vlad qui prend son petit dej).



Mausolée, Antoine Tracqui

Image

La suite du précédent (à priori, c'est une trilogie) qui, s'il n'est pas suite directe, nécessite quand même d'avoir lu le premier pour tout comprendre.
Les suites sur ce genre d'histoire, c'est toujours un peu casse-gueule, d'autant que la barre en terme de capilotractage était hyper élevée. L'auteur s'en sort plutôt bien même si celui-ci est moins bon.

On est en 2020. On retrouve Kendall Kjölsrud et l'équipe de Caleb McKay qui cette fois s'allient avec des chinois pour retrouver la tombe du premier empereur de Chine (spoiler : elle ne serait pas en Chine...). Pendant ce temps, la Corée Du Nord qui s'est trouvé un nouveau dictateur bien méchant genre Hitler (Kim Jong Un a été tué et c'était bisounours à côté de celui-là) prépare sa petite guerre et s'intéresse beaucoup à la tombe du premier empereur de Chine.

On retrouve les mêmes personnages que dans le précédent tome mais là, la caricature commence à se faire un poil sentir. Rien de méchant mais certains traits sont quand même bien appuyés. On retrouve bien le mélange SF/Thriller/Espionnage avec des péripéties encore plus hallucinantes mais l'histoire à le mérite de se différencier du précédent. Si le découpage général est similaire, il y a suffisamment de matière et de changement pour ne pas être sur une simple copie du précédent tome en plus nawak. Là encore, difficile de savoir où l'auteur va nous amener au départ et ça se lit très vite.
Petit bémol quand même : l'auteur doit kiffer les armes à feu et autant dans le précédent tomes, les descriptions passaient, autant là c'est trop. Dès qu'un personnage sort une arme, tu as le droit à son pédigrée, ça devient lourd par moment.

Néanmoins, la lecture est intéressante, apporte quelques réponses au précédent tome tout en en gardant pour le suivant. Je ne sais pas quand il sort mais j'y serais.

Répondre