Les sorties ciné du moment

Où l'on parle cinéma avec des critiques des Inrocks, Premiere et Picsou Magazine
Avatar du membre
Koss
Messages : 672
Enregistré le : 29 janv. 2019 09:58
A remercié : 649 fois
A été remercié : 676 fois

Re: Les sorties ciné du moment

Message par Koss » 23 déc. 2019 15:49

Oui Avatar 2 est programmé pour le 17 décembre 2021 (sous bannière Disney)

Avatar du membre
Gizmo
Messages : 74
Enregistré le : 29 janv. 2019 07:56
A remercié : 70 fois
A été remercié : 126 fois

Re: Les sorties ciné du moment

Message par Gizmo » 23 déc. 2019 22:06

Altaïr a écrit :
15 déc. 2019 22:05
Graphiquement, comme toujours avec Disney, on sent que tout a été lissé pour plaire au plus grand nombre et vendre des jouets par milliers, gommant au passage toute originalité artistique alors que dieu sait qu'ils ont des bons chez eux. Quel gâchis de talent.
C'est tristement vrai.
C'est d'autant plus rageant que les court-métrages qui précèdent chaque Disney/Pixar prouvent qu'ils ont les moyens de proposer autre chose...



"Les gens de gauche me trouvent trop à droite, les gens de droite me trouvent trop de gauche."
L. Ruquier

Avatar du membre
Altaïr
Messages : 419
Enregistré le : 29 janv. 2019 17:55
A remercié : 425 fois
A été remercié : 382 fois

Re: Les sorties ciné du moment

Message par Altaïr » 06 janv. 2020 09:47

Ce WE j'ai vu Le lac aux oies sauvages de Diao Yinan. Et j'ai adoré.

Image

Il y a deux critiques qui sont faites sur ce film (entendues encore hier soir au masque et la plume), que je ne comprends pas :
- le scénario serait difficile à suivre. Là vraiment je m'interroge parce que pour ma part je l'ai trouvé ultra simple. C'est peut-être la structure non-linéaire du film qui en décontenance certains, mais honnêtement ça n'a rien d'une construction alambiquée : intro, flash-back de l'homme, flash-back de la femme, suite des évènements dans l'ordre chronologique... On est loin du puzzle.
Je me dis que peut-être c'est que certaines personnes ont du mal à différencier les personnages ? Je ne sais pas. En tous cas pour moi c'est une critique qui ne tient pas.
- Le film serait prétentieux et trop esthétisant. Là aussi je trouve ça complètement injuste - le film est magnifique, regorge de trouvailles visuelles (les parapluies et les baskets lumineuses notamment, véritable coup de génie), et n'importe quel arrêt sur image pourrait faire un poster sublime. Le jeu sur les lumières et juste incroyable.

Après, oui, clairement, les péripéties du scénarios sont dictées par les idées de mise en scène et non l'inverse, mais pour ma part ça ne m'a pas du tout dérangée, j'ai même beaucoup aimé - il y a là un côté exercice de style assumé qui m'a beaucoup plu. On est face à un film noir dont le sujet est les bas-fonds chinois, avec un jeu de cache-cache et de courses-poursuites assez réjouissant. Le scénario est en lui-même quasi accessoire. Et limite les personnages aussi.

ça ne vaut peut-être pas Black Coal, du même réalisateur, mais on ne dira jamais assez à quel point ça fait du bien de voir des films bien filmés, bien mis en scène. Beaux. A force de regarder tous ces produits à la chaine, on finit des fois par oublier ce que c'est, du cinéma d'auteur.

Avatar du membre
Altaïr
Messages : 419
Enregistré le : 29 janv. 2019 17:55
A remercié : 425 fois
A été remercié : 382 fois

Re: Les sorties ciné du moment

Message par Altaïr » 13 janv. 2020 09:06

Plutôt déçue par les enfants du temps, de Makoto Shinkai, par contre.

Image

Alors visuellement le film est très très impressionnant, et on sent qu'ils ont pris leur pied à animer ces scènes de pluie, d'éclaircies, et ces envolées lyriques avec des personnages vus sous tous les angles - un véritable exercice de dextérité qui aboutit à des scènes vraiment marquantes.

Par contre au niveau du propos... je n'arrive pas à saisir quelle est l'intention de Shinkai. Parce que j'ai lu ça et là que ce film était une "fable écologique" alors que euh non, pas du tout. Ce qui l'intéresse c'est la poésie graphique des scènes de pluie et d'inondation, pas le réchauffement climatique - d'ailleurs la fin est assez... spéciale de ce point de vue là. Au final l'histoire est assez mièvre et dit peut-être quelque chose de l'adolescence mais je n'en suis même pas sure. les émotions sont surlignées 40 fois au stabilo...

Enfin, ça vaut le coup d'être vu sur grand écran, quand même. Mon fils de 11 ans a été ému aux larmes.

Avatar du membre
Koss
Messages : 672
Enregistré le : 29 janv. 2019 09:58
A remercié : 649 fois
A été remercié : 676 fois

Re: Les sorties ciné du moment

Message par Koss » 13 janv. 2020 15:01

Image

Il doit y avoir une sorte de bénédiction qui fait que toutes les adaptations de Little Women sont bien (bien que je n'ai pas vu celle de Cukor, mais elle est très réputée).

La force de celle-ci est de prendre en compte le fait que le spectateur (à fortiori américain) connait l'histoire par cœur tant elle a traversé et infusé la culture US. Greta Gerwig re-dynamise l’œuvre en utilisant un montage musclé qui lie les différentes parties du roman, en faisant des liens qui n'existent pas dans le bouquin, ni dans les adaptations. La contrepartie est que certaines scènes passent à la vitesse de l'éclair, là où un peu plus de temps aura été nécessaire. Tous les acteurs sont excellents (surtout Florence Pugh et Saoirse Ronan) et Timothé Chalamet ressemble de plus en plus et façon troublante à Eric Zemour.

Et la fin est une merveille.

15-16/20

Avatar du membre
Koss
Messages : 672
Enregistré le : 29 janv. 2019 09:58
A remercié : 649 fois
A été remercié : 676 fois

Re: Les sorties ciné du moment

Message par Koss » 16 janv. 2020 09:46

Image

Assez heureux de voir qu'il y a encore des réalisatrices et des réalisateurs qui font du cinéma pour les salles de cinéma.

De toute évidence, le projet 1917 a été une galère à monter. Mais le résultat se voit à l'écran, dans une course sans fin pour la survie, qui tend non pas vers la guerre, mais vers l'humanisation de son personnage principal. Il devra quitter ses aparats de soldats, les uns après les autres pour retrouver sa dignité perdue dans le premier plan. Le film est ultra cohérent et avance tête baissée, avec une énorme maitrise (mention spéciale au chef opérateur Roger Deakins) et en enchainait les scènes spectaculaires (notamment deux).

Après bon, aussi beau soit-il, le film prend quand même deux heures pour faire ce que Mel Gibson faisait en un seul plan dans "Tu ne tueras point" et pêche un peu par là de fait.

Très beau film quand même.

(19) 17/20

Avatar du membre
Altaïr
Messages : 419
Enregistré le : 29 janv. 2019 17:55
A remercié : 425 fois
A été remercié : 382 fois

Re: Les sorties ciné du moment

Message par Altaïr » 20 janv. 2020 18:06

Nous aussi on a vu 1917

Image

Eh ben c'était vachement bien. J'ai notamment adoré la réalisation - là où j'avais une certaine appréhension avant la séance que le film se cantonne à faire de l'esbrouffe technique, je me suis retrouvée avec un film certes virtuose, mais où jamais le plan séquence d'avait autant fait sens. Grâce à ce procédé, nous sommes le "3e" homme aux côtés des deux héros, en immersion totale, avec un sens du lieu, du temps et de la distance qui s'en retrouve complètement bouleversé par rapport à une réalisation classique. C'est tout sauf gratuit, et ça en fait un film vraiment unique, avec une très grande identité.

Après, si regret il y a, c'est que le scénario du film ne soit qu'un prétexte, et qu'il soit assez bancal. Ils auraient probablement pu trouver meilleure excuse à cette ballade transverse entre les tranchées, je suis sûre.
Ah, et aussi avoir des acteurs hyper connus pour incarner les officiers ça m'a à chaque fois fait "sortir" du trip. Je pense que le film aurait gagné à ne choisir que des visages très peu connus, comme ceux des héros.

Mais bon ce ne sont que des reproches mineurs. ça reste vraiment excellent.

Avatar du membre
Galax
Messages : 555
Enregistré le : 29 janv. 2019 01:45
A remercié : 512 fois
A été remercié : 448 fois

Re: Les sorties ciné du moment

Message par Galax » 20 janv. 2020 20:13

Altaïr a écrit :
13 janv. 2020 09:06
Plutôt déçue par les enfants du temps, de Makoto Shinkai, par contre.

Image

Alors visuellement le film est très très impressionnant, et on sent qu'ils ont pris leur pied à animer ces scènes de pluie, d'éclaircies, et ces envolées lyriques avec des personnages vus sous tous les angles - un véritable exercice de dextérité qui aboutit à des scènes vraiment marquantes.

Par contre au niveau du propos... je n'arrive pas à saisir quelle est l'intention de Shinkai. Parce que j'ai lu ça et là que ce film était une "fable écologique" alors que euh non, pas du tout. Ce qui l'intéresse c'est la poésie graphique des scènes de pluie et d'inondation, pas le réchauffement climatique - d'ailleurs la fin est assez... spéciale de ce point de vue là. Au final l'histoire est assez mièvre et dit peut-être quelque chose de l'adolescence mais je n'en suis même pas sure. les émotions sont surlignées 40 fois au stabilo...

Enfin, ça vaut le coup d'être vu sur grand écran, quand même. Mon fils de 11 ans a été ému aux larmes.
Alors vraiment pour moi Les Enfants du Temps c'est un autre bouleversement presque du niveau de Your Name en ce qui me concerne ^^ Range-moi dans la même case que ton fils car j'ai aussi eu les larmes aux yeux pendant tout l'acte final ! :cote:

Quant au propos du film, pour moi c'est surtout une poésie sur les choix et, en effet, l'émancipation de l'adolescence par rapport aux attentes qu'on t'impose. Je sais qu'il n'a pas fait que ces deux films mais avec Your Name et Weathering With You, Shinkai arrive à te créer un univers et une patte de fou (j'ai hurlé intérieurement aux caméos) tout en te faisant passer par toute une palette d'émotion. On pourra lui reprocher sa ressemblance avec Your Name, car le schéma est très similaire et l'ordre des émotions même se ressemble. Mais pour moi c'est caviar 1 et caviar 2 :mrgreen:
9/10

Avatar du membre
Altaïr
Messages : 419
Enregistré le : 29 janv. 2019 17:55
A remercié : 425 fois
A été remercié : 382 fois

Re: Les sorties ciné du moment

Message par Altaïr » 21 janv. 2020 14:22

En fait je me rends compte ces derniers temps que ces histoires d'adolescents qui m'ont si longtemps émue me "parlent" de moins en moins.
Je crois que ça veut dire que ça y est, j'ai enfin fini ma crise d'adolescence :hehe:

Avatar du membre
MrZ
Messages : 43
Enregistré le : 29 janv. 2019 01:36
A remercié : 61 fois
A été remercié : 45 fois

Re: Les sorties ciné du moment

Message par MrZ » 22 janv. 2020 11:37

Météo France de le mec que le monde journalistique français s'amuse à foutre dans l'ombre de Miyazaki alors qu'il mérite bien mieux

Image

Film beaucoup plus abouti que le précédent, que ce soit visuellement, thématiquement (je trouve qu'il va beaucoup plus loin que Kimi no Na wa dans sa thématique environnementale ainsi que le lien avec le spirituel), et au niveau de son casting principal.
L'histoire est une image du temps lui-même. ça gronde, ça explose, ça surprend, ça t'emmène dans énormément de directions mais la maitrise elle, reste là.

Dommage que ce film restera dans l'ombre du succès qu'a eu le précédent alors que celui-ci représente l'étape suivante dans la carrière de Shinkai.

8/10

Avatar du membre
Altaïr
Messages : 419
Enregistré le : 29 janv. 2019 17:55
A remercié : 425 fois
A été remercié : 382 fois

Re: Les sorties ciné du moment

Message par Altaïr » 05 mars 2020 13:59

Hier soir on est allés voir le dernier Pixar, En avant.

Eh ben on était 10 dans la salle. Le jour de sa sortie 8| (sachant que rien que nous on était déjà 5)

Sinon, le film est pas mal. L'univers est cool est bien pensé, et il y a quelques scènes très réussis.
Après, le scénario et le déroulement de l’histoire font qu'au final malgré ses petites originalités, on a déjà l'impression d'avoir déjà vu ce film 1000 fois.
Et la mère des héros méritait elle aussi un calin à la fin.

Avatar du membre
Koss
Messages : 672
Enregistré le : 29 janv. 2019 09:58
A remercié : 649 fois
A été remercié : 676 fois

Re: Les sorties ciné du moment

Message par Koss » 11 mars 2020 15:05

Altaïr a écrit :
05 mars 2020 13:59
Hier soir on est allés voir le dernier Pixar, En avant.

Eh ben on était 10 dans la salle. Le jour de sa sortie 8| (sachant que rien que nous on était déjà 5)

Sinon, le film est pas mal. L'univers est cool est bien pensé, et il y a quelques scènes très réussis.
Après, le scénario et le déroulement de l’histoire font qu'au final malgré ses petites originalités, on a déjà l'impression d'avoir déjà vu ce film 1000 fois.
Et la mère des héros méritait elle aussi un calin à la fin.
J'ai chialé ma race devant ce film. Voilà.

Avatar du membre
Altaïr
Messages : 419
Enregistré le : 29 janv. 2019 17:55
A remercié : 425 fois
A été remercié : 382 fois

Re: Les sorties ciné du moment

Message par Altaïr » 11 mars 2020 18:05

Moi j'avais chialé devant Brave ;)

Avatar du membre
Koss
Messages : 672
Enregistré le : 29 janv. 2019 09:58
A remercié : 649 fois
A été remercié : 676 fois

Re: Les sorties ciné du moment

Message par Koss » 11 mars 2020 18:30

Altaïr a écrit :
11 mars 2020 18:05
Moi j'avais chialé devant Brave ;)

I know........

Avatar du membre
Altaïr
Messages : 419
Enregistré le : 29 janv. 2019 17:55
A remercié : 425 fois
A été remercié : 382 fois

Re: Les sorties ciné du moment

Message par Altaïr » 12 mars 2020 09:37

(...et devant la Reine des Neiges au moment de Let it Go. c'est marrant comme certains films touchent *quelque chose* de notre inconscient... Tu as un frère Koss ? )

Avatar du membre
Koss
Messages : 672
Enregistré le : 29 janv. 2019 09:58
A remercié : 649 fois
A été remercié : 676 fois

Re: Les sorties ciné du moment

Message par Koss » 12 mars 2020 10:50

Altaïr a écrit :
12 mars 2020 09:37
(...et devant la Reine des Neiges au moment de Let it Go. c'est marrant comme certains films touchent *quelque chose* de notre inconscient... Tu as un frère Koss ? )
Spoiler
Show
J'en ai deux et on est très proche. C'est précisément pour ça que le film a fonctionné à fond sur moi.
Je passe en spoil car c'est le propos du film selon moi et je ne veux pas gâcher la surprise.

Avatar du membre
Koss
Messages : 672
Enregistré le : 29 janv. 2019 09:58
A remercié : 649 fois
A été remercié : 676 fois

Re: Les sorties ciné du moment

Message par Koss » 11 mai 2020 11:07

Le film devait sortir en salle en avril-mai. Finalement, il est sorti en VOD :

Image

L'histoire est assez simple. C'est celle de deux personnes qui ne devaient pas se rencontrer : un journaliste, à la vie compliquée, doit interviewer un animateur d'une émission pour enfants très célèbre aux USA, Mister Rodger (et dont Jim Carrey s'est fortement inspiré pour Kidding).

Le film n'apporte, en réalité, que peu de surprises. Dès le début, on voit où ça va aller. Mais, c'est plus le déroulement qui est vraiment réussi. Rarement, j'ai vu un film avec une telle humanité. Je pense que le film laissera pas mal de cyniques à la porte, qui comme le personnage du journaliste lorsqu'il assiste au premier tournage de l'émission se demande dans quel monde de bisounours il a foutu les pieds. Je pense qu'il faut faire l'effort de passer cette porte et de laisser ces a priori derrière soi. Je pense que le film a été construit tout autour d'une scène centrale, qui, à mon avis, justifie simplement sa vision. J'ai énormément été touché pendant le film. Tom Hanks y est sans doute pour beaucoup. C'est presque son personnage du "nice guy" qui est ici poussé à l'extrême et pour lequel il a eu un oscar du meilleur second rôle. Il est vraiment fascinant à regarder jouer, bouger et parler et m'a personnellement, complètement emporté.


16-17/20

Avatar du membre
Nicknackpadiwak
Messages : 656
Enregistré le : 29 janv. 2019 07:37
A remercié : 754 fois
A été remercié : 644 fois

Re: Les sorties ciné du moment

Message par Nicknackpadiwak » 28 août 2020 17:21

Image

Les meilleurs critiques depuis Mammuth, un démarrage en salle pas dégueu, Effacer l'Historique est le retour au premier plan du duo Kuerven & Delepine après une série de films sortis un peu dans l'indifférence. Dommage que ce soit pour leur film le moins convaincant depuis Near Death Experience.
Le film n'est pas nul, il y a de bonnes choses, de bons thèmes (la dépendance aux réseaux sociaux, surconsommation, le surendettement du français-e qui n'arrive pas à sortir la tête de l'eau), une bonne galerie de personnages tous un peu zinzin et on retrouve les thématiques du duo (l'humain se battant dans un monde de brute, combat souvent perdu d'avance et cette tendresse pimentée d'une bonne dose de moquerie envers les losers). Bref des sujets forts pour un film mou. Comme toujours avec K&D, leurs films sont souvent plus une suite de sketchs, reliés un peu à l'arrache entre eux, mais ce coup-ci, la greffe ne prend pas trop, le film souffre de chute de tension et il est difficile de ne pas parfois décrocher. Je trouve que le personnage de Christine (pourtant formidable Corinne Masiero) est trop en retrait et la balade à l’île Maurice une bien mauvaise idée qui achève un rythme boiteux (déjà que le film dure quasi 2 heures) tandis que certaines scènes (gags?) sont un mystère pour moi (qui a compris le pourquoi du moment de l’âne et Bertrand?) . Idem, je me serais bien passé de la niaiserie finale et de ce coup de téléphone télépathique.
Tout n'est pas à jeter, il y a un travail sur la mise en scène des plans, les comédiens sont comme toujours formidables, notamment le duo Gardin et Podalydès, il y a heureusement des scènes bien drôles (le réveil de Marie aux USA, après sa nuit de débauche), Vincent Lacoste est irrésistible ses 5 minutes de présence à l'écran et on retrouve ce type d'humour absurde que j'aime beaucoup où un personnage fait une action étrange et on doit attendre la fin de la scène pour comprendre pourquoi (la latte du lit), Et cerise sur le gâteau, ce sont les magnifiques chansons de Daniel Johnston qui accompagnent le film.
Donc voilà, si au fond de moi, je suis content que ce genre de comédie française bien décalée par rapport à ce que produisent les Boon & Merad & Duboscq rencontre un (relatif) succès, je préfère à ce film le duo précédent (I Feel Good et Saint Amour) et j'ai un peur que cela refroidisse le spectateur habitué à des productions plus calibrés qui aurait tenté ce plat plus épicé que ses habitudes.
Note 5,5/10

Avatar du membre
Koss
Messages : 672
Enregistré le : 29 janv. 2019 09:58
A remercié : 649 fois
A été remercié : 676 fois

Re: Les sorties ciné du moment

Message par Koss » 04 sept. 2020 15:07

Image


C’est l’histoire de deux gamins qui aiment jouer à la guerre. Ils aiment les expositions, les gunfights, les balles qui tombent et les armes. Surtout les armes. Et ça, ils ont un peu de mal à l’assumer. Alors ils maquillent, partout, tout le temps, leur propos avec des robots, du voyage dans le temps, des rêves imbriqués dans des rêves, etc. Le problème est que leur cinéma faisant, Jonathan (Westworld) et Christopher Nolan assument de plus en plus leur côté militaro-complaisant, à tel point que ça prend le pas sur tout le reste.

Tenet n’est pas un film compliqué. Il est un prétexte pour distiller des scènes d’actions. Ou plutôt des mises en place d’action. Car Nolan ne sait filmer que comme cela : le grand angle sur une équipe qui se met en place pour prendre un bâtiment. Car dès que l’action s’accélère, c’est la panique. Immédiatement, le spectateur perd son repère. Je vous défis de comprendre quoi que se soit en termes d’emplacement et de géographie des lieux dans la scène d’Opéra en ouverture de Tenet, de la scène de fin Tenet ou encore de la scène au ski dans Inception. J’ai tendance (peut-être à tort) que les bon.nes réalisateurs ou réalisatrices se révèlent avec des scènes d’action. Nolan est à des années lumières de Spielberg, Bigelow ou McTiernan. C’est le premier problème de Tenet. La volonté nette de Nolan de faire un James Bond (saga qu’il adore) qui s’écroule dès que le rythme s’accélère.

Tenet n’est pas un film compliqué. En revanche, son exposition oui, est compliquée. C’est un film où le protagoniste n’a pas de nom (par volonté d’universalisme sans doute), où les deux forces opposés n’ont ni visage, ni incarnation directe. Tous les personnages sont aussi floues que la géopolitique qui les entoure. À partir de là, il est bien difficile de s’attacher aux personnages qui ne reposent sur rien, sur une zone de sable mouvant qui ne sera qu’un peu éclaircie à la fin, au détour d’une scène qui se veut clef, mais qui s’effondre là aussi faute d’implication émotionnelle de la part du spectateur. C’est ici le deuxième problème que j’ai avec le film. Il y a ici une forme de paradoxe à entendre exprimer le personnage joué par Clémence Poésy que « N'essayez pas de le comprendre. Ressentez-le », quand le film (et la filmographie complète de Nolan) dans son entièreté pousse à faire précisément l’inverse : à tout rationaliser, tout vouloir expliquer, sans vraiment ressentir les choses (à de très rares expressions près).

Et puis, il y a le troisième problème, qui est ici plus personnel.

Spoiler
Show
Je pense que Nolan essaye vraiment de faire un propos politique d’un héros noir qui se bat contre un bourgeois marchand d’armes et qui va sauver les victimes innocentes d’un opéra au lieu d’accomplir sa mission. Sur le papier l’idée est belle. Dans les faits, la mise en œuvre est au mieux maladroite, au pire elle va contre ce postulat.

Résumons-nous : chaque génération se bat pour sa propre cause. Les personnes du futur (qu’on ne voit jamais, ce qui pose un gros problème) se battent pour que empêcher un désastre écologique d’apparaitre… Désastre qu’on ne voit pas non plus à l’écran en fait. Tout est toujours très clean chez Nolan : on fait du catamaran, les personnages sont tous des riches qui vont à l’opéra et ont des costumes qui coûtent trois SMIC. Le discours devient alors assez ambiguë : l’action politique est vaine semble dire Nolan (je l’ai pris comme ça en tout cas) et une sorte de fatalisme mou semble être préférable à tous types d’autre chose, quel qu’il soit. Il est là le vrai Tenet du film, selon moi. L’axe pivotant qui fait qu’au fond, rien ne change. La préservation du statut quo à tout prix. Un film antipolitique presque.
08/20

Avatar du membre
Nicknackpadiwak
Messages : 656
Enregistré le : 29 janv. 2019 07:37
A remercié : 754 fois
A été remercié : 644 fois

Re: Les sorties ciné du moment

Message par Nicknackpadiwak » 04 sept. 2020 22:12

Car dès que l’action s’accélère, c’est la panique. Immédiatement, le spectateur perd son repère.

Ce que tu dis me rappelle trop l'horrible et interminable gunfight sur neige d'Inception.

Répondre