Films coup de coeur, coup de gueule

Où l'on parle cinéma avec des critiques des Inrocks, Premiere et Picsou Magazine
Avatar du membre
Koss
Messages : 395
Enregistré le : 29 janv. 2019 09:58
A remercié : 346 fois
A été remercié : 456 fois

Re: Films coup de coeur, coup de gueule

Message par Koss » 13 août 2019 15:38

Ou alors regarder les Trains sur France 5, au moins c'est inédit.

Très beau reportage hier sur Voyage "Un train à travers le Canada". Je ne sais pas si tu l'as vu...

Merci à mon grand-père de me l'avoir signalé.

Et tu me rassures pour les suites de Fantomas.

Avatar du membre
Nicknackpadiwak
Messages : 308
Enregistré le : 29 janv. 2019 07:37
A remercié : 420 fois
A été remercié : 329 fois

Re: Films coup de coeur, coup de gueule

Message par Nicknackpadiwak » 26 août 2019 17:08

Image

Il y a de l’admiration : Bruno Dumont a un savoir-faire énorme et ses plans sont visuellement très beaux.

Il y a aussi de la fascination : j’ai (dans un premier temps) été hypnotisé par ces acteurs amateurs qui débitent avec plus ou moins de naturel des textes hyper écris et qui chantent et dansent sur des rythmes rock, hard-rock, hispaniques, electro, rap, etc, etc dans un décor unique, celui des plages de la Côte d’Opale.

Il y a des questionnements : quel processus créatif a conduit Dumont à imaginer ce film et ses scènes ? Pourquoi la jeunesse de Jeanne D’arc ? Plus prosaïquement, à quelles drogues tourne-t-il ?

Il y a, pour finir, du découragement et un peu d’irritation, parce qu’un moment, ça commence à bien suffire, ce délire.

Note 4/10

Avatar du membre
Nicknackpadiwak
Messages : 308
Enregistré le : 29 janv. 2019 07:37
A remercié : 420 fois
A été remercié : 329 fois

Re: Films coup de coeur, coup de gueule

Message par Nicknackpadiwak » 16 sept. 2019 08:20

Image

Outrage 2, on reprend les mêmes et on recommence. Enfin pas totalement les mêmes, car la quasi-totalité du casting était passé à la trappe à la fin du premier opus. Mais à part ça, le film est la copie quasi-conforme du premier en termes de structure. Du coup, ses défauts y sont plus exacerbés et j’ai eu du mal à passer outre cette fois. Beaucoup trop de personnages et de clans, beaucoup trop de bavardages, une absence quasi-totale de personnages féminins et puis à la fin une succession de gunfights où je ne savais plus trop qui tuait qui. Heureusement il y a toujours la tête de Kitano, il y a aussi deux scènes de violences assez intenses (la perceuse et le meurtre à coup de balle de base-ball), mais j’ai vraiment lutté pour tenir jusqu’au bout.

En fait, Outrage 2, c’est Outrage 1 en moins bien. Et comme Outrage 1 n’était déjà pas le chef d’œuvre du siècle, c’est embêtant. Et dire qu’il y a un Outrage 3….

Note 3/10

Avatar du membre
Nicknackpadiwak
Messages : 308
Enregistré le : 29 janv. 2019 07:37
A remercié : 420 fois
A été remercié : 329 fois

Re: Films coup de coeur, coup de gueule

Message par Nicknackpadiwak » 27 sept. 2019 09:00

Image

Comme à son habitude, Gaspard Noé a réalisé un film mal-aimable et peu avenant, mais pas totalement inintéressant. C'est vraiment sa marque de fabrique. Déjà, il n'aide pas en prenant comme personnage principal un homme antipathique au possible, un personnage taiseux qui traite sa compagne avec mépris. On découvrira très vite qu’il est aussi prétentieux, égoïste, jaloux et possessif ainsi qu’un quetard incorrigible. Tout le film, on suit ses pensées où il rumine les remords vis-à-vis de son histoire avec Elektra, l’amour de sa vie, qu’il a foutu en l’air. Car le propos du film est : l’amour, c’est comme une drogue. Quand on est en plein trip, c’est trop bon. Mais quand c’est fini, on est en manque. Et ce parallèle est appuyé plusieurs fois (c’est même dit textuellement un moment) pour être sûr que tout le monde capte.


De plus, le réalisateur, fidèle à lui-même, ponctue son film de tics assez énervants (le carton qui explique la loi de Murphy, prénom du personnage principal), de moments où il s’auto-cite de manière un peu gênante (Murphy est cinéaste fan de Kubrick comme GN, Gaspard est proposé comme prénom d’enfant, le réalisateur joue le rôle d’un ex d’Electra répondant au nom de Noé, on voit la K7 de Seul contre Tous) et des effets de provocs faciles (l’éjaculation face caméra ou un court insert où l’on voit une relation sexuelle à travers un vagin). Pour enfoncer le clou, il y a même une esquisse de thématique discutable d’une connexion universelle et naturelle entre tous les Mâles du monde contre ces chiantes de femmes.

Bref, ça fait beaucoup, mais heureusement pour lui, GN est un très bon metteur en scènes, il y a un travail esthétique sur chacun des plans. Du coup, le film est beau à regarder et il y a une atmosphère particulière qui se dégage de l’œuvre qui fait qu’on est constamment entre irritation et curiosité. Les acteurs, très bons, aident à l’immersion.

Un dernier point sur les relations sexuelles non simulés du film. Le paradoxe est qu’elles sont à la fois totalement gratuites et inutiles, mais en même temps, on sent que le film a été construit sur le concept. Jamais réellement excitantes (mais est-ce le but ?), je les ai trouvés limite ennuyeuse et redondante. Par contre, Karl Glusman a un kiki assez impressionnant.

Donc Love est un drôle de film, le genre qu’on aime détester, mais qui, bizarrement, une fois dedans, entre deux gémissements d’exaspération, possède un pouvoir assez hypnotisant.

Note 5,5/10

Avatar du membre
Nicknackpadiwak
Messages : 308
Enregistré le : 29 janv. 2019 07:37
A remercié : 420 fois
A été remercié : 329 fois

Re: Films coup de coeur, coup de gueule

Message par Nicknackpadiwak » 28 sept. 2019 09:43

Image

L'archétype de la suite "stronger, faster, harder". Ici, on reprend les mêmes et on démultiplie tout. Plus d'action, plus de péripéties, plus de combats et même deux moines Taoistes superpuissants, c'est vraiment la fête à la surenchère (monstre géant, puis Bouddha géant et enfin mille-pattes géant). Mais du coup, le film perd ce qui faisait la force du précédent, à savoir une forme de candeur avec cette histoire d’amour impossible qui donnait au film un aspect conte de fée très touchant. Ici, la nouvelle romance (Ning Tsai-shen tombe sur le sosie de son fantôme aimé) sent un peu le réchauffée et en plus égratigne la beauté de la relation entre Ning et Nieh Hsiao-tsing du premier volet. Car au final, on se dit que Ning se remet très vite de son amour précédent pour tomber dans les bras de son clone. Il n'y aurait que le physique qui compte pour notre collecteur d’impôt ? Il faut, par contre, admettre que Joey Wong est très jolie et arrive à camper deux personnages différents. En effet, après un dénouement qui a failli être super noir (Ning abadonne Windy à son mariage arrangé, sans insister), lors d'un plan final où on nous fait comprendre que Nieh adoube la nouvelle relation de son amoureux, il suffit d'un gestuel pour qu'on capte qu'il s'agit bien de la fantôme du premier film. Cela prouve tout le talent de l'actrice.


A part ça, on retrouve dans cette suite l'univers du premier toujours aussi fou et diablement attachant, avec ces combats énormes (boules de feux qui sortent des mains, sauts à plusieurs mètres de haut, etc,etc). C'est toujours visuellement très inspiré et beau avec ces fumées et jeux de lumière, l'humour très bon enfant fonctionne sur moi (le comique de répétition de l'immobilisation lors du combat avec le monstre), le rythme est effréné (un peu fatigant pour le coup), la mise en scène est punchy et le côté cheap (ah ce fameux monstre) ajoute un côté hyper-sympathique à l'ensemble.

Histoire de Fantôme Chinois II est donc un agréable divertissement, mais clairement en deçà du premier car il a mis sur le côté l'aspect romantisme/fantastique/naïveté/tragédie qui faisait énormément dans le coup de cœur que j'avais ressenti. Je peux comprendre que le troisième va revenir à ses premiers amours et sera un remake déguisé du premier.

Pao-Yeh-Pao-Lo-Mi ! (un chouia moins, mais encore pas mal quand même).

Note : 7/10

Avatar du membre
elpiolito
Roi du terrier
Messages : 230
Enregistré le : 29 janv. 2019 09:38
A remercié : 188 fois
A été remercié : 307 fois

Re: Films coup de coeur, coup de gueule

Message par elpiolito » 08 oct. 2019 11:33

Chapeau Melon et Botte de Cuir : Fin de partie

Image

C'est vraiment un film étrange, qui laisse une impression vraiment étrange.

Objectivement, c'est du Marvel et du Marvel très moyen. Le scénario est rempli de raccourci et autre trous scénaristiques fumeux, le film se contredisant et s'empêtrant en plus dans ses propres théories temporelles, au gré de l'intrigue.
Dans le rayon des trucs complètement cons, on notera Captain Marvel qui gagne la palme de la connerie absolue avec ses répliques du style "j'étais pas là parce qu'il y avait plus important à faire avec d'autres personnes dans l'univers qui ont besoin de moi. Je suis venu parce que Fury m'a appelé" : euh, Thanos vient de tuer la moitié de l'univers, t'étais à combattre un méchant qui voulait en tuer les 3/4, c'est ça ? Tu t'es pas rendu compte que la moitié des gens étaient partis ?

Certains acteurs se demandent toujours ce qu'ils font là quand d'autres semblent heureux d'arriver en fin de contrat. Néanmoins, le rayage de la carte par Thanos de la moitié des persos dans le précédent film a fait du bien : au moins, il y en a moins à gérer, c'est déjà hyper éparpillé comme ça.

Les scènes de batailles sont pas folichonnes (la scène de bataille finale ressemble à n'importe laquelle des autres) et on sent la bonne grosse dose de féminisme poussée aux forceps.

Néanmoins, le film dégage une sympathie incroyable. C'est le bout du chemin au bout de 10 années, ça pue le fan service à tout va mais au final il en reste une sensation plutôt positive qui fait passer outre les autres conneries habituelles. Parce que les personnages principaux (Cap, IronMan, etc.) que l'on a vu depuis le début ont leur final et un peu de progression dans leur cheminement (surtout Iron Man qui végétait depuis 8 ans), parce qu'il y a cette conclusion pour la plupart qu'ils n'ont pas loupés (même si j'ai bien conscience d'avoir été brossé dans le sens du poil)

Bref, film étrange.

Avatar du membre
Koss
Messages : 395
Enregistré le : 29 janv. 2019 09:58
A remercié : 346 fois
A été remercié : 456 fois

Re: Films coup de coeur, coup de gueule

Message par Koss » 08 oct. 2019 16:14

"même si j'ai bien conscience d'avoir été brossé dans le sens du poil"

En tant que marmotte, t'as du apprécier.

Répondre